« La rançon de la gloire » de Xavier Beauvois

Critiques

Le réalisateur avait tous les éléments en main pour rendre un hommage brillant à l’un des plus grands mythes du cinéma : des comédiens à la hauteur – honneur à Poelvoorde qui vise et touche avec son regard de clown triste –, une histoire enjolivée mais inspirée de la réalité, la région lémanique toujours aussi radieuse, une ambiance seventies presque nostalgique avec ses cabines téléphoniques, chemises « pelle à tarte » et décalcomanies d’époque, et Chaplin, génie archétypique du septième art. Si les perles s’alignent, irisées de révérences burlesques, muettes ou musicales tragi-comiques, le fil se fragilise en raison d’un rythme syncopé qui finit malheureusement par casser le précieux bijou entrevu.

6.5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s