« Wild » de Jean-Marc Vallée

Critiques

Afin d’accepter ses erreurs et douleurs passées, Cheryl se lance tête baissée sur le « Pacific Crest Trail », sentier étasunien long de 4240 kilomètres. Une nature plus hostile que belle et un chemin de croix à la souffrance salvatrice pour ce petit bout de femme mal préparé – la prochaine fois, un chapeau et des lunettes de soleil dans le désert pourraient servir ! –, mais décidée à ne pas abandonner. Le périple n’est pas désagréable à suivre, mais la mise en scène, boursouflée par d’incessants retours en arrière trop explicatifs, ne transcende jamais cette histoire vraie. On aurait apprécié davantage de contemplation et de silence pour mieux se projeter.

6.5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s