« Kingsman: services secrets » (Kingsman: the secret service) de Matthew Vaughn

Critiques

Sir James Bond et Mr. Kick-Ass ont un fils : Kingsman. Beaucoup d’autodérision dans ce « méta-film » d’espionnage qui s’amuse à opposer l’élégance désuète British à l’explosivité étatsunienne. Un cocktail renversant – sorte de vodka martini au cola –, pas toujours de très bon goût certes – têtes explosées, hémoglobine litrée… tout le monde y passe, sauf… les chiens ! –, mais diablement efficace ! On se délecte devant ces irrévérences et autres clins d’œil malins au genre avec dans le rôle du gentleman au service de sa Majesté, Colin Firth, bien disposé à nous donner une « master class » : « Manners maketh man » rappelle-t-il… C’est à ses manières que l’on juge un homme.

8/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s