« Bons à rien » (Buoni a nulla) de Gianni Di Gregorio

Critiques, Navets

Sous ses faux airs de Woody Allen romain, Di Gregorio, acteur et réalisateur, semble avec le temps de moins en moins inspiré, comme lassé de son propre personnage. Alors que l’on pouvait espérer une comédie grinçante sur la préretraite et l’administration publique martelant avec tact le juste « Trop bon, trop con ! », il nous dessert un film poussif et fort ennuyeux, dont la paresse embarrasserait même un fonctionnaire italien. « Nul », c’est bien le mot qui convient…

5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s