« Phoenix » de Christian Petzold

Critiques

De prime abord, cette histoire insensée de rescapée défigurée des camps en quête d’un époux perdu peine à convaincre, d’autant que très, voire trop elliptique, elle laisse en suspens davantage de questions que de réponses. Au fur et à mesure cependant, l’engrenage hitchcockien dans lequel s’engouffrent les personnages entraîne une tension ne pouvant susciter l’indifférence. Au-delà du drame individuel, lu telle une métaphore de l’Allemagne atterrée au sortir de la guerre – faut-il recouvrer son visage d’antan ou oublier le passé pour mieux se reconstruire ? – le récit gagne également en intérêt.

7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s