« L’iranien » de Mehran Tamadon

Critiques

Iranien exilé en France et athée déclaré, Mehran Tamadon a fait preuve d’une opiniâtreté certaine pour réunir face à lui et devant une caméra quatre mollahs, hauts dignitaires du régime de Téhéran. Son but, débattre durant trois jours et sous un même toit de ce qui les sépare. Ainsi, recrée-t-il dans un intérieur privé, un espace public aussi éphémère que réel, dans lequel la parole se veut libre et cordiale, en dépit de positions fort ancrées. L’expérience tourne à un exercice oratoire aussi grave qu’amusant qui enchaîne arguments pertinents et fallacieux sur des sujets délicats comme la laïcité, le voile, l’avortement et la démocratie, si bien que le contexte donné peut vite s’oublier pour toucher à l’universel insoluble du comment vivre ensemble. Si la mise en scène est créative, le dispositif limité n’évite pas quelques interprétations tendancieuses. Il se dote néanmoins du mérite, en ces temps de clivages religieux et culturels plus que marqués, de renouer le dialogue.

7.5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s