« Valley of love » de Guillaume Nicloux

Critiques

Isabelle et Gérard se retrouvent dans la vallée de la mort à l’initiative de leur fils décédé. Le film qui illustre une expérience quasi mystique trouble moins par ses effets fantastiques à la Lynch que par la confusion marquée entre acteurs et personnages. Huppert et Depardieu se mettent à nu non sans humour et laissent voir la chair usée par le temps et leurs émotions les plus intimes. Deux performances courageuses qui touchent et déconcertent. Si la musique envoûte dès les premiers instants, une plus grande exploitation esthétique du potentiel unique de ce paysage alliant la beauté à l’enfer aurait certainement suscité une fascination totale.

7/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

2 réflexions sur “« Valley of love » de Guillaume Nicloux

  1. Hello,

    Qu’entends-tu par effets fantastiques ? Le nom de Gérard et le tissu vert entre-aperçu ? A te lire, j’avais imaginé autre chose…

    Juste une remarque : il manque le nom du réalisateur dans ta publication sur FB…

    Bonne soirée. Bises. Stéph.

    Envoyé de mon iPhone

    >

    J'aime

    1. Les stigmates, la fille fantomatique, la tête de chien, la voiture qui les dépasse… on joue là sur des éléments du rêve, du cauchemar, de l’horreur, de l’irrationnel… on touche là au fantastique rappelant le cinéma de David Lynch.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s