« Une seconde mère » (The second mother) de Anna Muylaert

Critiques

Comédie douce-amère que ce journal d’une femme de chambre latino-américaine. A travers le personnage de Val, domestique fidèle et dévouée, c’est la société brésilienne qui se dessine, soit un mélange de classes qui cohabitent, se tolèrent et se supportent tant que chacun accepte de rester à sa place. Tout « ange exterminateur » se doit d’être neutralisé. Ce carcan social s’exprime notamment par la maison hôte, domaine imposant, où les pièces sont des territoires marqués. Filmée de manière à apparaître terriblement étriquée, elle symbolise l’emprisonnement des différents personnages dans leur propre condition. C’est enfin une réflexion sur le rôle de mère dans un milieu où les enfants, riches ou modestes, sont le plus souvent confiés à d’autres au point de ne plus vraiment savoir qui appeler maman. Quelques longueurs et maladresses à relever, mais un film riche en intérêt dans son ensemble.

7/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

Une réflexion sur “« Une seconde mère » (The second mother) de Anna Muylaert

  1. Heli,

    Ton interprétation de la maison de de très convaincante!

    Je pense aller voir Masaan un soir de la semaine prochaine, si ça te dit de m’accompagner…

    Bon dimanche ! Stéph.

    Envoyé de mon iPhone

    >

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s