« Masaan » de Neeraj Ghaywan

Critiques

Le Gange n’est pas un long fleuve tranquille. A Bénarès, cité sainte de l’Inde, les destins se croisent et se décroisent, écartelés entre traditions et modernité. Dans l’Inde d’aujourd’hui, les amours hors mariage ou inter-castes suscitent encore l’intolérance et finissent en cendres dans les flammes des bûchers – Masaan –. Co-production euro-asiatique, ce film choral s’éloigne de la légèreté bollywoodienne pour une trame plus sombre et certainement plus réaliste. Une atmosphère hybride qui, en dépit d’une interprétation surjouée parfois et d’enchaînements trop attendus, dégage charme et fascination. Une invitation au voyage.

7/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s