« Les minions » (The Minions) de Pierre Coffin et Kyle Balda

Critiques

Les minions, petites créatures « mono-neuronales » à situer entre un tic-tac citron et une capsule Kinder surprise, ne sont apparus sur terre que pour servir les plus vils… et manger des bananes. De là dépend leur propre moral. Mais leur candeur crasse devient vite une arme de destruction massive se retournant le plus souvent contre leur propre maître. Le message derrière tout ça ? Je le cherche encore… Il faut donc se contenter de ces boulettes simplettes emportées dans un tourbillon, tout comme eux, sans queue ni tête, qui les trimballe des régions arctiques à la Floride, pour s’achever, et nous avec, en Angleterre. Leur bouille canari, pas si mignonne que ça pourtant, leur esperanto de base et leur humour « hello, crac, boum, huh, babye !!! » feront néanmoins l’enchantement des plus petits ou des moins exigeants. Les autres salueront à nouveau l’intelligence créative de Pixar et de son Vice-versa, chef-d’œuvre animé à côté duquel celui-ci fait bien pâle figure. Rabat-joie moi ? Jamais !

5.5/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s