« White bird » (White bird in a blizzard) de Gregg Araki

Séances rattrapage

Femme au foyer désespérée, la mère de Kat disparaît un jour mystérieusement. Seule avec son père, la jeune fille de 17 ans s’efforce de se construire, plus affectée par cette absence inexpliquée qu’elle ne voudrait l’admettre.

Ambiance ouatée et légèrement décalée pour ce passage à l’âge adulte violent et forcé. Suffisamment intrigant pour nous garder alertes jusqu’à la fin.

White Bird

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s