« Au plus près du soleil » de Yves Angelo

Critiques

Blonde et pulpeuse, Juliette attire les regards et fait tomber ses Roméos. Accusée d’abus de faiblesse, elle est auditionnée par Sophie, magistrate, qui reconnaît bientôt en elle la mère biologique de Léo, l’enfant qu’elle et son mari avocat, Olivier, ont adopté près de 18 ans plus tôt. La menace plane. Des qualités remarquables imprègnent le film qui choisit l’audace au prix de quelques invraisemblances et facilités de scénario. Plutôt que le thriller un peu mou imaginé au départ, c’est la tragédie mythologique qui se joue au final. Sous ses airs d’Emmanuelle Seigner mêlée de Bardot période choucroute, Mathilde Bisson, l’inconnue d’hier, éblouit. Son personnage, oscillant entre la manipulatrice perverse et la victime expiatoire, étourdit. Solaire, il brille, rayonne, mais brûle et consume le couple icarien qui s’attaque à elle. Attirés et piégés dans cet héliocentrisme, Sophie oublie la sagesse pour se faire juge et partie, Olivier, le paisible, agresse en voulant être protecteur. Autour d’eux, la caméra virevolte, tel un satellite en orbite, et s’accole aux visages. Les corps mêmes de Juliette-Bisson, la sirène, Sophie-Testud, sèche et minuscule, ainsi que l’ogre Olivier-Gadebois, s’opposent et détonnent. Les comportements se renversent et touchent à l’irrationnel, à l’incompréhension. Loi et justice perdent leurs ailes et deviennent mensonges. Le bateau, lieu final de l’action, est judicieux. Microcosme flottant où l’on se croise et s’évite sans possible échappatoire. La croisière ne s’amuse plus. Le piège de la destinée œdipienne se referme et le drame devient une tragédie venimeuse.

Pensée du jour : le soleil brille, le soleil brûle.

7/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s