« Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E. » (The Man from U.N.C.L.E.) de Guy Ritchie

Critiques

Après avoir quelque peu modernisé le Londres de la fin du 19ème en s’attaquant au couple Sherlock-Watson et obtenu un vrai succès populaire, Guy Ritchie se plonge dans les années 60 et la guerre froide en adaptant la série vintage Des agents très spéciaux. Avec à la droite du ring, Napoléon Solo du FBI, dont le flegme imperturbable n’a d’égal que son brushing impeccable. Face à lui, Illya Kouriakine, avec un K comme dans KGB, imposant comme le Kremlin et qui voit rouge dès qu’on le cherche. L’air est connu : les ennemis d’hier devront s’apprivoiser et collaborer dans une sombre affaire de bombe nucléaire avec pour ennemie commune une blonde héritière nazie au physique, simple coïncidence ?, « parishiltonien ». De ce duo de choc dépend, oh surprise, tout l’avenir du monde… R. A. S. pour ainsi dire. En tant que divertissement pur, le réalisateur remplit son contrat en alignant les « boum » et les « ahaha » exigés par le genre. Mais il ne nous permet ni d’échapper à l’ennui ni à ce sentiment dépréciatif de déjà-vu. Ce n’est pas en usant des codes « tarantinesques » – musique rétro, humour décalé et split screen – que la coolitude du maître est atteinte. Manque surtout ce supplément d’âme qui fait la vraie qualité de tout film d’action réussi tel que les récents Kingsman et Mission Impossible 5. Pas certain que le grand public suivra le British et que l’essai sera transformé cette fois-ci.

Pensée du jour : Hugh Grant n’a pas totalement disparu.

6/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s