« Mon roi » de Maïwenn

Critiques

Marie-Antoinette, dite Tony, chute à ski et se déchire les ligaments du genou. Une rupture franche et douloureuse. Admise dans un centre de rééducation, c’est pour elle l’occasion de faire le point, de réapprendre à se lever et à marcher sans Georgio, son amour, son amant, son mari, son bourreau, son roi. Les sentiments quant au film de Maïwenn se multiplient et reflètent ceux qui attachent ses personnages l’un à l’autre. Une première rencontre qui pulse et étincelle sous les projecteurs et néons colorés d’une boîte. Beaucoup de naturel et de l’humour à revendre permettant au charme d’opérer. Une caméra à fleur de peau, au plus près des corps et des visages fait de nous les témoins privilégiés de cette passion naissante. On escorte le couple dans son appartement, on s’assoit à sa table et se couche dans son lit. Consommation. Emmanuelle Bercot, mise à nu, et Vincent Cassel, entre le faune et le satyre, font merveille. Un mariage, afin que la lune de miel perdure, un bébé qui parachève le bonheur. Juste une illusion ? Le temps use et la lassitude pointe face l’encéphalogramme de cette relation marquée au fil des ans par les violentes déchirures et raccommodages successifs. Consumation. Quelques redites et scènes maladroites gênant notre regard presque voyeur. On s’agace de cette avocate addicte, cheveux gras et vêtue comme un sac, ainsi que de son « roi des connards » auto-proclamé. On se quitte. Pour un temps seulement. Car, comme l’héroïne, une force dans ce cinéma nous attire et nous fascine. Serait-ce de l’amour ?

Pensée du jour : dans le mot « genou », il y a le « je » et le « nous ».

7.5/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s