« Keeper » de Guillaume Senez

Critiques

Les adolescents Maxime et Mélanie se « détestent » tendrement, comme ils aiment à le dire. Jusqu’au jour où un bébé est attendu. Que faire ? On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans, le serait-on davantage quand on en a quinze ? Une fois la nouvelle avérée et acceptée, le jeune couple passe l’épreuve de l’annonce faite aux parents, celle des assistants sociaux et d’un éventuel avortement. Le doute s’installe quant à leur avenir, à deux, à trois ou seul, qu’il soit sentimental, familial et professionnel. Discrète, la caméra évite la lourdeur du pathos, quitte à préférer parfois l’ellipse pour désamorcer les clichés liés au genre. Sobre et simple, le film gagne en sincérité. A hauteur de ses jeunes comédiens, d’un naturel convaincant, la réalisation se concentre particulièrement sur le point de vue du père potentiel interprété par le déjà remarqué Kacey Mottet Klein : Max, passionné de football, a l’ambition de devenir gardien de but (« goal keeper ») ; son rôle, repousser les ballons et… « garder » la cage.

Pensée du jour : l’Enfant d’en haut a bien grandi.

7/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s