« Nous trois ou rien » de Kheiron

Critiques

Jolie surprise que ce film hommage. Hibat vit dans un petit village iranien. Militant de nature, il ne tarde pas à lutter pour la démocratie, défiant le régime du Shah, puis la théocratie de l’ayatollah. Poursuivi, il est contraint à l’exil et fuit avec sa jeune épouse Fereshteh et leur bébé. Destination Paris. On connaissait vaguement la figure atypique de Kheiron, le trublion vicelard de la série Bref qui dévoile ici une facette plus douce de son talent. Pour faire honneur à ses parents, il prend les habits de son père et choisit le ton de la fable tendre pour conter leur histoire, quitte à rosir la douleur de l’emprisonnement, de la torture et de l’expatriation. Mais « tout est vrai » claironne-t-il ! Pas de quoi être hilare, certes, malgré les caméos amicaux, mais on se laisse séduire par un humour plus humble qui touche. Enfin, en ces temps incertains de fermeture et de réclusion, l’exemple d’une intégration réussie a le don de réchauffer un tant soit peu les esprits.

Pensée du jour : bref, merci Papa, merci Maman !

7.5/10
twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s