« 21 nuits avec Pattie » de Arnaud et Jean-Marie Larrieu

Critiques

Dans un petit village du Sud français, en pleine chaleur estivale, apparaît la Parisienne Caroline. Sa mère, avec laquelle le contact était rompu, y est décédée depuis peu. Se découvre alors à elle un monde étrange peuplé de personnages fantasques, dont l’affable et très loquace Pattie. Les frères Larrieu, adeptes de la paillardise, restent fidèles à eux-mêmes et ne changent pas de goût. Leur blonde et frigide héroïne a tout d’une Alice traversant le miroir pour se retrouver au cœur de son désir. Bordé de satyres puants, son chemin forestier croise celui d’une nymphomane insatiable et d’un écrivain nécrophile. Au bal, c’est un faune priapique qui entre dans sa danse. Ambiance légère et inquiétante qui entremêle Eros et Thanatos. Les chairs mortes ou vivantes se raniment et les fantômes deviennent fantasmes. Acteurs et réalisateurs se font plaisir et semblent s’amuser, quitte à en oublier le spectateur vite lassé. On palabre beaucoup ici, mais on ne passionne guère.

Pensée du jour : c’est ceux qui en parlent le plus…

6/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s