« Le goût des merveilles » de Eric Besnard

Critiques

Jeune veuve, Louise se retrouve seule pour élever ses deux enfants et reprendre l’exploitation agricole de son mari décédé. Arboricultrice, elle s’en sort tant bien que mal en vendant au marché des poires, du miel et des merveilles. Sa vie bascule lorsqu’elle manque de renverser Pierre, personnage atypique, atteint du syndrome d’Asperger. Le bonheur et l’amour sont une nouvelle fois dans le pré. Aucune surprise de ce côté-ci, en dépit de l’indication finale : « inspirée d’une fée réelle ». Le film revendique simplicité et sensibilité, faisant fi de toute ambition. Grâce à ses deux comédiens bien dans leurs chaussons, le charme opère et le soleil du Sud français, joliment filmé, réchauffe. L’overdose de sucre est heureusement évitée.

Pensée du jour : le miel et son abeille

7/10
twitter.com/cinefilik

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s