Les navets 2015

Navets

Il y a le meilleur et trop souvent le pire. Voici les 10 films regrettables et à ne recommander sous aucun prétexte, à moins que :

And the losers are…

1) Cinquante nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson
A moins d’être excité par une histoire de panpan cucul entre une cruche et des sourcils froncés…

2) La volante de Nicolas Bonilauri et Ali Christophe
A moins d’être effrayé par un brushing impec’…

3) Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence de Roy Andersson
A moins de se flinguer ensuite…

4) Bons à rien de Gianni Di Gregorio
A moins de supporter les bons à rien…

5) La famille Bélier de Eric Lartigau
A moins de trouver les bêlements harmonieux…

6) Lolo de Julie Delpy
A moins d’être déçu par Madame Julie…

7) Un homme idéal de Yann Gozlan
A moins de redouter les aberrations scénaristiques…

8) Le voyage d’Arlo de Peter Sohn
A moins de penser que Pixar a perdu son esprit créatif…

9) Into the woods de Rob Marshall
A moins de s’égarer dans une cacophonie sonore et visuelle…

10) Alphabet de Erwin Wagenhoff
A moins de se contenter de l’ABC…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s