Meilleur réalisateur 2015

And the winner is...

Oscars

Les rêveurs qui font rêver… Sont nommés :
– J. C. Chandor, entre Scorsese et Shakespeare (A most violent year)
– L’envol d’Alejandro González Inárritu (Birdman ou (la surprenante vertu de l’ignorance))
– Laszlo Menes marque l’Histoire (Le fils de Saul)
– Jafar Panahi et son taxi nommé désir (Taxi Téhéran)
– Vive le cinéma libre du Québécois Denis Villeneuve (Sicario)

Et le cinéfilik du meilleur réalisateur 2015 est attribué à…

Laszlo Menes pour son traumatisant Le fils de Saul.

Laszlo Nemes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s