« The big short : le casse du siècle » (The big short) de Adam McKay

Critiques

Pensée du jour : Qui veut gagner des millions ?

En 2005, Michael Burry, Steve Eisman, Greg Lippmann et Ben Hockett pressentent une bulle immobilière, véritable bombe à retardement. En jeu, l’effondrement de Wall Street et de la finance internationale. Alors que les gouvernements et les grandes banques persistent dans leur aveuglément, ces gestionnaires atypiques ont l’idée de miser à contre-courant afin d’empocher le gros lot, une fois la crise avérée.

Subprimes, CDO, Swaps ne vous disent rien ou pas grand-chose ? Basé sur des faits réels, le film s’efforce de les expliquer dans une mise en scène épileptique, mêlant humour et jargon économique. Soit, la crise pour les Nuls à situer entre la gravité de Margin Call (J. C. Chandor) et la folie du Loup de Wall Street (Martin Scorsese) et racontée par une belle brochette d’acteurs portant le costume d’anti-héros. Cette mixture instructive et amusante laisse néanmoins un arrière-goût amer, celui d’une réalité imbécile, amorale et inique qui permettra toujours aux malins de s’enrichir sur le dos des plus faibles. Mais – citation d’un pilier de bar tirée du film –, « la vérité, c’est comme la poésie… Elle n’intéresse pas grand monde ». Aussi notre société ne manquera aucunement de perpétuer encore et toujours ces injustices.

7.5/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s