« Encore heureux » de Benoît Graffin

Critiques

Pensée du jour : La crise… de nerfs

Sam, cadre supérieur, vient de perdre son travail. « Rien de grave ! » le rassure Marie, son épouse. Pourtant, deux ans plus tard, toujours chômeur, il n’est plus qu’une loque crasse. Contrainte avec ses deux enfants de voler pour se sustenter, Marie, à bout de souffle, se sent prête à tout plaquer et à changer de vie. La mort de la riche et acariâtre voisine du dessous sera peut-être le coup de main du destin tant attendu.

Le flop 10 2016 vient de trouver un prétendant plus que sérieux à la palme du navet de l’année ! Le scénario cumule inepties et facilités, préférant l’incohérence comportementale de ses personnages, vite antipathiques, à une sensibilité plus réaliste. Quitte à jouer la carte de l’immoralité, autant y aller franchement dans le côté « affreux, sales et méchants » – reposez en paix Monsieur Scola – et ne pas jouer petit bras en dissolvant le tout dans un sentimentalisme sans goût. En ce marasme, les comédiens font ce qu’ils peuvent mais ne sauvent rien : les enfants jouent mal, Bulle Ogier, contrainte de débiter des obscénités, dépite, Edouard Baer cabotine encore en clodo lunaire, quant à la lumineuse Sandrine Kiberlain, en dépit de quelques éclairs de lucidité, elle ne peut briller seule. Sur la crise actuelle, il y avait pourtant de quoi faire une comédie sociale mordante, subtile et intelligente. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu pour mériter tant d’insignifiance ?

3/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s