«Truman » de Cesc Gay

Critiques

Pensée du jour : Une vie de chien

Tomás quitte sa famille et son Canada, terre d’accueil, pour rejoindre par surprise à Madrid son vieil ami Julian, gravement malade. Sous le regard du chien Truman, les deux hommes vont passer quatre jours ensemble. Le temps des retrouvailles. Le temps des adieux.

Pas neufs, les films sur la mort imminente ont parfois la tentation facile de jouer la carte regrettable du pathos. Le piège est ici évité en préférant miser sur la simplicité et la sobriété, quitte à susciter l’ennui. Alors qu’il ne lui reste que quelques mois, Julian n’exprime aucune envie folle, si ce n’est peut-être ce court voyage improvisé à Amsterdam. L’important pour lui est d’assurer ses ultimes affaires, de tenir la scène – il est comédien de théâtre – et d’aplanir quelques relations rocailleuses. Fausse tête d’affiche, son doux cabot n’est que le spectateur à distance de ces échanges au centre desquels il  est parfois. Cependant, son passage en tant que témoin marquera, le jour du départ, la séparation et la succession. Rien de transcendant dans cette histoire, mais de petits pincements au cœur.

6.5/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s