« El club » de Pablo Larraín

Séances rattrapage

Pensée du jour : Interdit aux mineurs

Dans une aimable maison isolée au bord de la mer, quatre prêtres vivent sans grande peine sous la bonne garde d’une sœur. Leur quotidien est rythmé par les balades sur la plage, les courses de lévriers et les repas garnis. Quand un nouveau pensionnaire est à son tour accueilli, il entraîne malgré lui la venue d’un marginal déclamant au dehors les pires exactions qu’il prétend avoir subies.

Le nouveau film de ce réalisateur chilien reconnu choisit la fable sinistre pour évoquer à nouveau les méfaits socio-politiques de la dictature. Ici, c’est l’Eglise et ses dérives pédophiles qu’il met en scène dans un huis-clos théâtral marqué par une atmosphère brumeuse et pesante. Derrière leurs faux-airs de grands-pères à la retraite, les tristes sires cachent tous un lourd passé qu’ils souhaitent voir oublier. Quant à l’unique femme du « club », capable de tous les sacrifices pour préserver la paix, évitez de lui donner le bon Dieu sans confession…

(8/10)

El club

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s