« Vierge sous serment » (Vergine giurata) de Laura Bispuri

Séances rattrapage

(Rattrapage) Tu seras un homme, ma fille

Il est une tradition ancestrale en Albanie de pouvoir faire d’une fille un garçon quand les héritiers mâles viennent à manquer. Hana, orpheline recueillie par une famille de montagnards, fait le serment à l’adolescence de respecter les règles du « Kanun ». Cheveux coupés, poitrine bandée, vêtements masculins, va-t-elle supporter son travestissement et renoncer à jamais à sa féminité ?

Coutume d’un autre âge qu’on peine à comprendre et à accepter. Ainsi, pour être aussi libre qu’un homme et pouvoir parler en premier, boire de l’alcool, fumer, posséder une arme ou jouer de la musique, une femme doit nier ce qui fait sa différence. Afin d’être considérée, elle doit répudier toute sensualité et jurer de rester vierge jusqu’au dernier jour. Alternant passé et présent, ce film un peu froid s’appuie sur cet archaïsme culturel au goût d’ailleurs pour s’interroger également sur l’identité féminine au sein de la société occidentale. Réfugiée en Italie, haut lieu de la Renaissance, Hana va petit à petit redécouvrir son corps et l’être qu’elle tait depuis l’enfance.

(6.5/10)

Vierge sous serment

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s