Révélation masculine 2016

And the winner is...

Sont nommés :
Pierre Deladonchamps a les yeux de son père (« Le Fils de Jean » de Philippe Lioret)
Corentin Fila, un sérieux prétendant (« Quand on a 17 ans » de André Téchiné)
– La nouvelle tronche de Rephael Ghrenassia (« Le nouveau » de Rudi Rosenberg)
Kyan Khojandi en bref (« Rosalie Blum » de Julien Rappeneau)
Jacob Tremblay, acteur-clé (« Room » de Lenny Abrahamson)

Et le cinéfilik de la révélation masculine 2016 est attribué à…

Pierre Deladonchamps (« Le Fils de Jean » de Philippe Lioret)

pierre-deladonchamps

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s