« Tous en scène » (Sing) de Garth Jennings

Critiques

“The chow-chow must go on”

Les affaires du producteur Buster Moon ne sont guère au poil. Créanciers à sa poursuite, machinistes ayant les crocs et théâtre en décrépitude. Il lui faut vite dénicher la bonne idée qui lui permettra de reprendre patte. Et s’il organisait un concours de chant ouvert à tous ?

Zootopie, Comme des bêtes, Le monde de Dory et les trente millions d’autres, force est de constater que l’animal inspire toujours les grands studios d’animation. Et quitte à rajouter d’artificielles chansons pour espérer glaner un Oscar supplémentaire, autant y aller franchement en prenant le taureau par les cornes. Ce qui nous donne un bestiaire peu ordinaire : un Lady Gragras à paillettes, une ménagère de moins de 50 ans rêvant de danser sa vie loin de ses 25 pourceaux, une éléphante à la tessiture de porcelaine et un « Sinatrat » jouant au chat et à la souris avec des ours. Mention spéciale au girls band de chow-chows japonais complètement hystériques. Chacun cherche sa belle voix – celles entre autres de Matthew McConaughey, Reese Witherspoon et Scarlett Johansson en version originale – pour mieux se révéler à la lumière des projecteurs. Au final, une ribambelle de saynètes réussies comme ces peaux de koala et de mouton astiquant un pare-brise sur le Nessun Dorma de Puccini, mais un certain manque d’harmonie une fois la scène quittée et le rideau retombé.

7/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s