« Il a déjà tes yeux » de Lucien Jean-Baptiste

Critiques

“Black, blanc, bébé”

Paul et Sali ont tout pour être heureux. Ils s’aiment tendrement, se refont un appartement tout neuf et viennent d’ouvrir une belle boutique de fleurs. Quand l’Aide sociale à l’enfance leur annonce que leur dossier d’adoption a été enfin approuvé, ils sont au comble du bonheur. Petit nuage dans leur ciel bleu : Paul et Sali sont noirs, quant à Benjamin, le bébé promis, il est blanc.

Dans le genre, cette comédie sociale plus tendre que drôle se rapproche davantage de l’affable Cage dorée que du pitoyable Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? Dans leur rôle de parents à tout prix, Aïssa Maïga et Lucien Jean-Baptiste – acteur et réalisateur – gardent dignité et tête haute jusqu’au bout malgré les inévitables clichés ambiants. Bien aidés par des seconds rôles moins stéréotypés qu’il n’y paraît – Zabou Breitman en fée carabosse incomprise et Vincent Elbaz en ami doux, dingue, donc –, on regrettera néanmoins quelques platitudes et exagérations mal amenées comme cette séquestration pour un biberon : « On ne rendra le bébé que quand il aura fait son rot ». Au final, une manière légère d’aborder le pesant du racisme ordinaire.

6.5/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s