« Rock’n roll » de Guillaume Canet

Critiques

“Marion et Guillaume, à table !”

A 43 ans, Guillaume a tout pour être heureux. Acteur reconnu, réalisateur récompensé, époux et père comblé. Il suffit pourtant que sa partenaire de 20 ans lui assène qu’à son âge il n’a plus rien de « rock’n roll » pour que sa vie si bien rangée parte en… couille.

Jamais mieux servi que par lui-même, Guillaume Canet se prend pour sujet premier de son film. Inspiré par sa propre crise existentielle, il nous offre une auto-analyse délirante illustrant au passage les méfaits de la célébrité, de la médiatisation sociale et du sentiment de vieillir. Le pari est osé et en grande partie relevé, l’homme malmenant avec un plaisir pernicieux son corps et son image. Dans le genre « Ma femme est aussi une actrice », il est secondé avec panache par la Môme Cotillard, une épouse au taquet qui ferait rougir de plaisir toute la Belle Province. On s’amuse beaucoup, on rit parfois, mais on se lasse aussi de ce discours égocentré bien trop long pour être incisif. Néanmoins, l’autodérision est telle qu’on ne peut que saluer la démarche et la performance du tout jeune quadragénaire plus épanoui que jamais.

7/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s