« De plus belle » de Anne-Gaëlle Daval

Critiques

“Pourvu qu’elle soit douce”

Lucie a gagné une bataille contre son cancer. Mais la guerre continue. A 40 ans, entre sa fille, sa famille et un prétendant charmeur, il lui faut réapprendre à vivre et à aimer.

Quand le corps a été rongé, quand l’image a été changée, comment se les réapproprier ? Comment se reconnaître dans le miroir et s’accepter à nouveau ? Le film pose les bonnes questions tout en empruntant quelques chemins trop balisés. La mère castratrice, le mal-être adolescent, la peur de plaire et de ressentir. L’effeuillage burlesque comme un moyen de surpasser avec fierté ses meurtrissures apporte un peu de plume et de piquant. Plus que le slogan « Belle toute nue », c’est le message « Sois douce avec toi » qui est à retenir. Mais le franglais inutile de la guide Nicole Garcia agace. Quant à Florence Foresti, pas mauvaise, son étiquette adhésive de comique la plus drôle de France tient encore à distance. Un corps à cœur au féminin qui saura davantage séduire et convaincre son public premier.

6/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s