« Monsieur & Madame Adelman » de Nicolas Bedos

Critiques

“La plume et le masque”

Le glas résonne sur les accords du Requiem de Mozart. Victor Adelman, le grand écrivain, est mort. Approchée par un journaliste lors de l’enterrement, son épouse Sarah accepte de lui conter leur histoire, sa vérité.

Des années 70 à aujourd’hui, l’amour dure 50 ans. Un amour irréversible entre une plume aiguisée et sa muse amusée, pour le meilleur et pour le pire. Le coup de foudre raté, la séduction enjouée, le bonheur évident, l’ennui, le doute, la déchirure et l’envie marquent les chapitres de ce roman photographié. Il y a du drôle, du tendre, du cru et beaucoup d’elle. Doria Tillier, belle plante serpentant à travers les âges, sème son mordant et son piquant. Elle arrose son compagnon de travail et de vie, Nicolas Bedos, plus caricatural quand il est à la limite d’imiter son père. N’en déplaise à certains, il a le talent d’un auteur signant de sa poésie acide ce premier film (trop ?) bien écrit.

7/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s