« Les fantômes d’Ismaël » de Arnaud Desplechin

Critiques

“Sueurs froides”

En bord de mer, le cinéaste Ismaël travaille avec passion à l’écriture d’un film d’espionnage. Dans sa tâche, Sylvia, sa bien-aimée, l’accompagne et le rassure. C’est alors que réapparaît Carlotta, son épouse disparue il y a plus de 20 ans et qu’il croyait morte.

Dans une scène clé du film, Ismaël, en quête de perspective(s), tire des fils entre L’Annonciation de Cortone et Les époux Arnolfini de Van Eyck. Symbole appuyé d’un auteur à la poursuite du sens depuis sa naissance jusqu’à son accouchement. Quelques scènes plus loin, une toile de Jackson Pollock honore un mur. Agent double et révélateur. Fidèle à son cinéma égocentré, Desplechin trouve le plus souvent un équilibre réjouissant entre son talent, ses doutes et les souvenirs de sa jeunesse. Il s’emmêle ici les pinceaux et tisse une toile enchevêtrée qui achève d’étrangler son spectateur. Les circonvolutions de son cerveau sont un dédale dans lequel on erre jusqu’à l’issue salvatrice. Celle-ci ne viendra ni des références shakespeariennes via le syndrome fantomatique d’Elseneur. Ni de son hommage à Hitchcock suscitant de froides sueurs plutôt que les « vertigos » de l’amour. Que de promesses non tenues hélas. Cette impression alors d’être à un repas de famille à laquelle nous n’appartenons pas. Honoré d’être convié à la table de l’hôte, on observe et écoute avec respect. Mais, au fil du temps, lassé d’être tenu à l’écart des conversations, la seule hâte qui résiste est celle de quitter la pièce.

5/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s