« Cherchez la femme » de Sou Abadi

Critiques

“Nous deux ou rien”

Futurs diplômés de Sciences-Po, Armand et Leila s’aiment. Ils désirent effectuer ensemble leur stage de fin d’études au siège des Nations Unies à New-York. Mais le retour de Mahmoud, frère aîné et protecteur de Leila depuis la mort de leurs parents, vient perturber le rêve américain du couple. Revenu changé du Yémen, le voilà radicalisé.

Dans le désert créatif ou l’océan de vulgarité symboliques de la comédie française d’aujourd’hui, ce premier film survole le genre en jouant la carte de l’audace. N’est-ce pas sacrément culotté que de tenter de faire rire en emmêlant intégrisme, Coran et travestissement et en opposant les vers aux versets ? La réalisatrice d’origine iranienne relève en partie le défi. Le ton du début est plus grave que prévu quand les gestes et les mots de l’aîné se font brutaux. Sous le voile des apparences, l’étau se desserre et laisse place à un imbroglio pas toujours subtil. Les multiples références littéraires, théâtrales et cinématographiques se succèdent dans une bonne humeur appuyée. Proche, la bonne surprise de Kheiron, Nous trois ou rien, presque citée ici à travers le vécu des parents d’Armand, révolutionnaires et résistants ayant fui en son temps le régime Khomeini, était elle mieux maîtrisée, plus touchante. A retenir néanmoins cette belle idée visuelle transformant le niqâb et son aspect préservatif en un espace discret suffisamment vaste pour accueillir l’étreinte de deux amants.

6.5/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s