« Visages villages » de Agnès Varda et JR

Critiques

“Photomontage”

La cinéaste Agnès Varda et le plasticien JR parcourent les villages de France à bord d’une camionnette transformée en photomaton mobile. Au fil de leurs rencontres, ils tirent le portrait géant d’illustres inconnus qu’ils collent sur d’improbables façades.

Chaque visage est une histoire. Chaque histoire dépend du regard qu’on lui porte. 55 années séparent la petite dame à la vue évanescente du jeune homme aux lunettes noires. Mais un rapport identique à l’image, sa force, son pouvoir et sa beauté, les relie. En quête de témoins, ils prennent le temps d’écouter une fille de mineur, une vendeuse, un agriculteur, des ouvriers, trois épouses de dockers… et leur rendent hommage en les affichant fièrement sur les murs. La mise en abyme est vertigineuse quand d’autres passants s’immortalisent à travers un selfie devant ces fresques impressionnantes sous l’œil de la caméra. Ces instantanés de vie, fixations éphémères du temps qui coule, convainquent davantage que les saynètes surjouées entre elle et lui. Les deux artistes se cherchent, se questionnent, s’associent et se démasquent enfin… un peu. Mais quand les yeux de Madame Agnès se mouillent face à une porte fameuse restée close, c’est notre cœur ému qui s’ouvre à son affable visage.

7/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s