« Le sens de la fête » de Olivier Nakache et Eric Toledano

Critiques

“La brigade des humeurs”

Le brave Max, traiteur de profession expérimenté, joue gros. L’organisation de ce mariage bourgeois représente beaucoup pour sa petite entreprise. Mais pourquoi l’univers entier – des serveurs au photographe, du chanteur au marié – s’est mis en tête de le contrarier ?

Dans la brigade de choc s’activent le branleur – Jean-Paul Rouve –, le macho – Gilles Lellouche –, le dépressif – Vincent Macaigne – et l’excitée – Eye Haidara. A ces joyeux lurons se mêlent le boulet, la vieille et l’emmerdeur. Si cette équipe de bras cassés représente le pays, force est de constater que les Français d’aujourd’hui véhiculent une image de tire-au-flanc incapables et sympathiques. Sans grande harmonie, chacun joue sa partition individuelle, sous la baguette du râleur de service – Jean-Pierre Bacri, bien évidemment –, chef d’orchestre de ce comique troupier. Pourtant seules l’écoute, l’entraide et l’union feront la force, répète-t-on à l’envi. Les intouchables Nakache et Toledano ont certes le sens de la fête, mais ratent celui du rythme et donnent raison à cette vérité énoncée impassiblement dans le film : « Dans tous les mariages, il y a ce moment charnière où l’on se fait ch… »

6/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s