« Un homme intègre » (Lerd) de Mohammad Rasoulof

Critiques

“Les pécheurs”                                                                   

Loin du tumulte de Téhéran, Reza s’installe avec femme et enfant à la campagne. Là, il devient un modeste pisciculteur. Mais le terrain qu’il occupe intéresse une société privée prête à tout pour l’obtenir.

Peut-on garder les mains propres quand tout est sale autour de vous ? Tel l’un de ses petits poissons rouges, Reza s’ébat pour survivre entre les mailles du filet qui l’étouffe. Car dans cet océan de corruption où la parole des juges, policiers, banquiers… s’achète par liasses, l’oxygène se fait rare. Si Reza refuse d’abord les règles de ce jeu inique, c’est pour mieux s’en servir au final, quitte à y noyer son âme. Nul n’est « prophète » en son pays, mais entre un rôle d’oppresseur ou d’opprimé, il faut apprendre vite à faire un choix.

La menace d’un emprisonnement immédiat n’a pas éteint les flammes du réalisateur. Son constat n’en est que plus amer, teinté de désespoir, face à l’oppression du régime. Attaque de corneilles, marée de cyprins morts, maison en feu, autant de scènes marquantes, de symboles inquiétants. Où trouver un refuge, une grotte, pour permettre à l’intégrité iranienne de se ressourcer ?

7/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s