« Sicario : la guerre des cartels » (Sicario: day of the soldado) de Stefano Sollima

Critiques

“Retour en enfer”                                

Des attentats endeuillent l’Amérique. Il semblerait que les cartels mexicains permettent aux terroristes de fouler le sol étasunien. La guerre est déclarée. Pour semer le trouble, le mercenaire Alejandro Gillick est à nouveau engagé. Sa mission, kidnapper la fille d’un baron de la drogue.

Retour dans l’enfer de cette zone frontière. Seuls les personnages campés par Benicio del Toro et Josh Brolin ont répondu présent. Emily Blunt, garante d’une certaine moralité précédemment, a déclaré forfait. Le choc visuel du premier volet ouvert par Denis Villeneuve n’est plus, mais un scénario solide demeure, d’un rouge vif qui coule sur les mains et d’un noir suffisamment profond pour assombrir les âmes.

La cocaïne a fait place aux migrants, manne plus profitable pour les poches des trafiquants. Une route ensablée devient un piège mortel. Les frères de toujours pourraient être ennemis d’un jour. Quant à la pieuvre, implacable et sereine, elle n’épargne plus personne, étouffant même l’innocence enfantine.

7/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s