« A l’école des Philosophes » de Fernand Melgar

Critiques

« Les enfants particuliers »                                

Premier jour d’école pour Albiana, Louis, Kenza, Léon et Chloé. C’est un nouveau monde qui s’offre à ces enfants particuliers.

Tous sont marqués par un handicap mental, qu’il soit génétique ou le résultat d’un traumatisme, d’un accident. Tous nécessitent une attention plus que soutenue. Tous ont tant à donner.

La différence peut faire peur et susciter le malaise. L’apitoiement n’est jamais loin. Mais, pendant plus d’un an, la caméra discrète et délicate de Fernand Melgar a suivi du regard ces jeunes écoliers, permettant à leur famille de nous conter leur histoire. Au fil des mois, les bourgeons abimés s’épanouissent et atteignent des sommets inespérés, grâce au tuteur solide que représentent les collaboratrices du centre spécialisé. Le découragement et l’éreintement s’effacent par le progrès. Une descente d’escalier sans chuter, le maintien d’une fourchette ou la restitution d’un bonjour deviennent les plus grandes des victoires. De quoi donner du baume au cœur à ces mères et ces pères remplis d’amour qui, devant les difficultés, ont su ne jamais baisser les bras. Une belle leçon de vie.

7/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s