« Photo de famille » de Cécilia Rouaud

Critiques

« Mémé dans les orties »                                

Que faire de Mamie ? Elle qui vient de perdre Papy et un peu de sa tête. La placer en maison de repos ? La prendre chez soi ? Enfants et petits-enfants se désaccordent sur le sujet et s’empêtrent dans leur tracasserie quotidienne.

Le fils de Gabrielle, l’aînée, a honte du métier de sa mère, statue vivante dans les rues touristiques de Paris. Mao, le cadet, a réussi dans les jeux vidéo, mais porter le prénom d’un tortionnaire le nourrit de pensées suicidaires. Au centre, Elsa se désespère de ne pouvoir donner la vie. Quant à leurs parents ? Papa s’est remarié avec une jeunette effacée et Maman, psy de profession, nécessiterait quelques heures sur un divan.

Famille, je vous hai-me. Le refrain est connu et la mélodie se veut drôle, mordante et pleine d’émotion. Hélas, malgré la bonne volonté de chacun, tout paraît convenu, prévisible et sans saveur. Les bons sentiments et la gentillesse l’emportent en ne nous laissant que de l’ennui poli.

5/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s