« Wildlife : une saison ardente » (Wildlife) de Paul Dano

Critiques

« Photo de famille »                                

Fraîchement établis dans le Montana des années 60, les Brinson et leur fils Joe espèrent des jours meilleurs. Mais Jerry, le père, se fait licencier. Malgré le soutien de Jeanette, son épouse, il s’enfonce dans la déprime.

La vie n’est pas des plus tendres avec le jeune Joe. Son père s’éloigne en raison d’une fierté mal orientée. Quant à sa mère, rongée par la solitude, elle aspire à un passé et une jeunesse irrattrapables : « C’est bien de se souvenir que nous n’avons pas toujours été tes parents », lance-t-elle à son garçon de 14 ans, sur les épaules duquel repose dorénavant l’équilibre des Brinson, qui n’ont d’une famille plus que leur nom. A lui de trouver un travail, faire les courses, la cuisine et reconduire père et mère à la maison. Au loin brûlent des forêts que des âmes impuissantes s’efforcent d’éteindre.

Paul Dano délivre un premier film très personnel, qui, au-delà de l’adaptation, respire l’autobiographie. Du bel ouvrage, sensible et appliqué, mais trop sage, trop lisse, trop attendu, pour véritablement emporter.

6/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s