« La saveur des rāmen » (Ramen Teh) de Eric Khoo

Critiques

« Gourmandise »                                

A la mort de son père, le jeune chef japonais Masato retourne à Singapour sur les pas de son enfance. Il souhaite apprendre la recette du « bak kut teh », soupe chinoise qui fit le bonheur et l’infortune de ses parents.

L’art culinaire et les plaisirs de la chère pour décupler sens et saveurs. Tradition, transmission, rapprochement et réconciliation se passent en cuisine ou en salle, autour d’un fait-tout, d’une assiette ou d’un bol. Le temps de partager et de se souvenir. Les images ouvrent l’appétit et l’on rêve à un cinéma olfactif qui saurait satisfaire les narines autant que les yeux. Une pincée de piment évoquant la cruauté de l’occupant nippon pour épicer le tout, mais des louches de miel ajoutées au potage qui empêchent de véritablement succomber.

6/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s