« Miraï, ma petite sœur » (Mirai no Mirai) de Mamoru Hosoda

Critiques

“Une affaire de famille”                                             

La naissance de Miraï bouleverse l’équilibre de sa famille et perturbe surtout Kun, son frère aîné, en colère de ne plus être au centre des préoccupations.

En manque d’attention, le petit garçon fugue dans un imaginaire qui lui permet de voyager à travers le temps. Miraï signifie « avenir ». Dans ces quartiers lointains, il détournera le regard vers les autres, gagnera en expérience à leur côté et grandira jusqu’à l’acceptation de ce qu’il est et de la place qu’il lui faut occuper.

Le dessin animé croque avec une précision amusante la réalité quotidienne de ces parents débordés, quand Maman reprend le travail et Papa, architecte indépendant, apprend à gérer les enfants et la maison. Les envolées fantastiques n’atteignent pas les hauteurs de Miyazaki, mais séduisent par la portée émotionnelle du message généalogique que le réalisateur adresse à tous, petits et adultes. Il rappelle l’importance de ces instants si précieux qui plient le destin familial et forgent la personne que nous serons demain.

7/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s