« Ralph 2.0 » (Ralph Breaks the Internet) de Phil Johnston et Rich Moore

Critiques

“Toile d’araignée”                                                       

Le jeu vidéo Sugar Rush, dans lequel concourt Vanellope, est en panne. Dans l’immédiat, une nouvelle manette est nécessaire, sinon c’est la casse. Seule solution pour la petite héroïne et son grand ami Ralph, s’immiscer dans le tunnel Wifi et trouver la pièce recherchée sur eBay.

Et nous voici projetés dans le monde de l’Internet selon Disney. Une mégalopole élaborée à partir de millions de sites, sillonnés d’autoroutes de l’information. Côté créatif, on a vu mieux, retenant quelques étincelles comme l’incarnation des pop-ups envahisseurs et les réflexes suggestifs de Monsieur JeSaisTout. Coup de pub au passage à tous les géants du Web, directement cités. Même la maison-mère s’autorise une autopromotion. Après un lifting numérique, elle réunit toutes ses princesses stars pour réaliser leur plus grand rêve : revêtir t-shirts et baskets. La scène est hilarante et apporte enfin au film l’élan de fraîcheur parodique tant espéré. Par comparaison, Ralph le balourd, « hyper possessif et d’un profil autodestructeur » agace vite. Quant au message appuyé sur l’amitié, au temps des « likes » et des « friends », il aurait pu et dû gagner en subtilité.

6/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s