« The vigil » de Keith Thomas

Critiques

“Unorthodox”                                                              

Alors qu’il a quitté la communauté il y a peu, Yakov est rappelé afin de veiller un mort. En manque d’argent, il accepte malgré lui ce travail d’un soir. La nuit sera plus que funèbre.

Dans la tradition juive, le shomer a pour mission de demeurer auprès du défunt et de l’accompagner de prières jusqu’à l’aube. Un contexte inédit et idéal pour instaurer un climat cauchemardesque. D’ailleurs, il suffit de pas grand-chose pour faire monter l’angoisse : un cafard fuyant, une ampoule qui saute, une ombre mouvante dans l’obscurité, un drap blanc qui respire encore… L’imaginaire du spectateur se chargera de décupler l’effet escompté. Mais la mise en scène ne s’en contente pas et croit bon de rajouter une musique et des effets sonores éreintants.

Victime d’un stress post-traumatique, Yakov est hanté par des souvenirs qui le mordent encore. Chandelle à la main, phylactères à son front et enroulé autour du bras, le jeune homme, tel Rambo, s’en va affronter courageusement le démon. La référence est amusante, mais le combat se termine aussi vite qu’il a commencé, emportant avec lui notre peur.

6/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s