« Police » de Anne Fontaine

Critiques

“Dans la peau d’un flic”                                             

Virginie, Erik et Aristide, trois visages de la police. Dans la nuit parisienne, ils sont contraints d’escorter à l’aéroport un réfugié qui risque dans son pays la mort. Le doute les étreint alors.

Pas d’enquête, ni de rixes, de meurtres ou d’action, ou si peu, dans ce film policier. Anne Fontaine préfère les états d’âme de ceux qui gardent la paix. Manque de moyens, insultes, violence, peur et odeur de mort empestent leur quotidien professionnel. « Moi, quand je rentre le soir, je me désape sur le seuil et je compte jusqu’à soixante. Comme ça je ne fais pas rentrer toute cette merde chez moi », lâche Aristide. Pourtant, aussi sombre est la maison. Grossesse non désirée, disputes conjugales ou solitude extrême, la vie d’un flic n’a ici rien de tendre.

Adapté d’un roman, le film ne convainc pas toujours. Quelques artifices de mise en scène, des longueurs, élans mélodramatiques ou comportements qu’on peine à croire diluent notre intérêt. Le résultat aurait pu être bien plus percutant. On retiendra néanmoins la très bonne tenue de son casting trois étoiles, mené par le charismatique Grégory Gadebois, physique d’ogre et cœur d’ourson.

6/10

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s