« Le Diable, tout le temps » (The Devil all the time) de Antonio Campos

Critiques

(Film Netflix) “Apocalypse now”

Entre la Seconde Guerre mondiale et les années soixante, dans des petites villes paumées de l’Ohio et de la Virginie-Occidentale, se croisent des âmes sales et tristes au destin lié par le sang.

Cette Amérique profonde n’a plus rien du rêve. Dans ses sombres contrées, on crucifie les chiens, égorge les épouses dévotes, émascule les auto-stoppeurs et laisse les jeunes bigotes souillées se pendre. Certains ne naissent que pour qu’on les enterre. Pas de quoi ébranler un Dieu resté aveugle et sourd aux multiples prières. Pourquoi les sauver ? Quelques stars à contre-emploi parcourent ce chemin de croix poisseux et dérangeant. Une noirceur telle qu’Hollywood n’oserait plus proposer.

(6.5/10)

twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s