« The Father » de Florian Zeller

Critiques

“Memento… mori”

Avec l’âge, Anthony perd de plus en plus la mémoire, mais peine à accepter une aide à domicile. Anne, sa fille qui l’assiste au quotidien, lui annonce qu’elle va quitter Londres pour s’installer à Paris.

Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j’erre ? Quelle heure est-il ? Qui sont ces étrangers qui investissent mon espace ? Des envahisseurs qui me veulent du mal ou des gens de bien ? Dans cet appartement immense et labyrinthique, chaque porte ouvre sur le salon familier, un placard encombré, un cabinet médical ou une chambre d’hôpital. Les tableaux disparaissent, les visages changent et les scènes ont un air de déjà-vu. Pour un premier film, la réalisation de Florian Zeller allie l’astuce à l’élégance évitant avec soin l’aspect théâtral de la pièce d’origine. Anthony perd ses repères de même que le spectateur qui au-delà de l’aspect ludique de ce memento sent monter l’angoisse.

Car le constat est sans appel. Comme dans Amour de Michael Haneke, les affres de la sénilité et de la maladie s’imposent. On éprouve le malaise de celui qui ne peut plus se fier aux apparences. Dans le rôle, Anthony Hopkins trouble encore plus les frontières en prénommant son personnage comme lui. Le docteur Lecter aux paroles assassines quand la paranoïa l’enserre redevient l’enfant implorant dans les bras d’une infirmière. Quant à la reine Olivia Colman, ses yeux embués percent le cœur. Sur son visage éloquent s’imprègnent toute la peine, l’épuisement et le sentiment coupable des proches aidants. Entre tristesse et acceptation, l’humain ne peut que se souvenir… qu’il va mourir.

(8.5/10)

twitter.com/cinefilik     
cinefilik.wordpress.com

2 réflexions sur “« The Father » de Florian Zeller

  1. C‘est un beau film très léché. J‘ai trouvé qu‘on pouvait voir certains plans comme des tableaux.
    Et sur le fond, le spectateur se perd et ne sait plus qui croire…

    J'aime

    1. La mise en scène est intelligente et j’ai été très ému par l’impuissance du malade et de ses proches aidants. Le film sera certainement dans mon TOP 5 de l’année.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s