Meilleur réalisateur 2020

And the winner is...

Sont nommés :

Albert Dupontel, le con adoré (« Adieu les cons » de Albert Dupontel)
David Fincher, le bouton de rose (« Mank »)
– Le labyrinthique Charlie Kaufman (« Je veux juste en finir » (I’m thinking of ending things))
Sam Mendes, le maître de guerre (« 1917 »)
– L’intemporel Christopher NolanTenet »)

Et le CinéFilik du meilleur réalisateur 2020 est attribué à…

Sam Mendes1917 »)

Meilleur acteur 2020

And the winner is...

Sont nommés :          

Albert Dupontel, le poète suicidaire (« Adieu les cons » de Albert Dupontel)
Kacey Mottet-Klein, le grand frère (« Just kids » de Christophe Blanc)
– Le citoyen Gary Oldman (« Mank » de David Fincher)
– Le seul et l’unique Jesse Plemons (« Je veux juste en finir » (I’m thinking of ending things) de Charlie Kaufman)

Et le CinéFilik du meilleur acteur 2020 est attribué à…

Jesse Plemons (« Je veux juste en finir » (I’m thinking of ending things) de Charlie Kaufman)

Révélation masculine 2020

And the winner is...

Sont nommés :

– Le lapinou Roman GriffinJojo Rabbit » de Taika Waiti)
Paul Walter Hauser, charge héroïque (« Le cas Richard Jewell » (Richard Jewell) de Clint Eastwood)
– Le solaire Félix LefebvreEté 85 » de François Ozon)
– Le soldat George MacKay1917 » de Sam Mendes)

Et le CinéFilik de la révélation masculine 2020 est attribué à…

George MacKay1917 » de Sam Mendes)

Révélation féminine 2020

And the winner is...

Sont nommées :

Akwafina, l’Américaine (« L’adieu » (The farewell) de Lulu Wang)
– La fantasmée Jessie Buckley (« Je veux juste en finir » (I’m thinking of ending things) de Charlie Kaufman)
– L’innocente coupable Melissa GuersLa fille au bracelet » de Stéphane Demoustier)
Luna Mwezi, fille courage (« Les enfants du Platzspitz » (Platzspitzbaby) de Pierre Monnard)
– L’explosive Helena ZengelBenni » (Systemsprenger) de Nora Fingscheidt)

Et le CinéFilik de la révélation féminine 2020 est attribué à…

Jessie Buckley (« Je veux juste en finir » (I’m thinking of ending things) de Charlie Kaufman)