Révélation féminine 2020

And the winner is...

Sont nommées :

Akwafina, l’Américaine (« L’adieu » (The farewell) de Lulu Wang)
– La fantasmée Jessie Buckley (« Je veux juste en finir » (I’m thinking of ending things) de Charlie Kaufman)
– L’innocente coupable Melissa GuersLa fille au bracelet » de Stéphane Demoustier)
Luna Mwezi, fille courage (« Les enfants du Platzspitz » (Platzspitzbaby) de Pierre Monnard)
– L’explosive Helena ZengelBenni » (Systemsprenger) de Nora Fingscheidt)

Et le CinéFilik de la révélation féminine 2020 est attribué à…

Jessie Buckley (« Je veux juste en finir » (I’m thinking of ending things) de Charlie Kaufman)

Meilleure actrice 2019

And the winner is...

Sont nommées :

– La véritable Catherine Deneuve (« La vérité » de Hirokazu Kore-eda)

Virginie Efira, la nouvelle star (« Sibyl » de Justine Triet)

– La convaincante Marina Foïs (« Une intime conviction » de Antoine Raimbault)

Julia Roberts, la mère courage (« Ben is back » de Peter Hedges)

Rachel Weisz, la favorite (« La favorite » (The favourite) de Yorgos Lanthimos)

Et le CinéFilik de la meilleure actrice 2019 est attribué à…

Virginie EfiraSibyl » de Justine Triet)

Virginie Efira